Paroisse de l'Épiphanie
 

Historique

Paroisse de L’Épiphanie

PAROISSE DE L’ÉPIPHANIE

Population actuelle: 3 192 habitants Ancien nom: L'Achigan

 

L'Épiphanie faisait partie de l'immense seigneurie que possédaient les Messieurs de St-Sulpice. Sur cette seigneurie, il y avait peu de sites propices à l'établissement de moulin à eau sauf sur le territoire appelé l'Achigan (qui deviendra L'Épiphanie). Les Sulpiciens qui avaient dans un premier temps construit un moulin à vent à St-Sulpice pour moudre le grain durent redéfinir leurs choix face à l'efficacité des moulins à eau. Dès 1732 ils s'empressèrent de construire à L'Achigan un moulin à eau qui pouvait fonctionner grâce aux rapides de la rivière l'Achigan, situés à 24 mètres au dessus du niveau de la mer.

 

Deux ans plus tard, on compte trois moulins à eau qui peuvent couper le bois. Plusieurs artisans, marchands et paysans se sont installés autour de ces moulins pour profiter de la prospérité grandissante de ce lieu dont la renommée s'étend jusqu'à Montréal et Québec.

 

Vers 1760, les colons acadiens viennent grossir les rangs de ces premiers arrivants. En 1850, on disait la messe dans une pièce attenante à ces moulins. La même année, les fidèles insatisfaits convainquent des résidents de Mascouche, St-Jacques et St-Roch-de-l'Achigan de se joindre à eux afin d'atteindre le nombre requis pour former la Paroisse de L'Épiphanie soit 1000 habitants. Leur église sera construite en 1857.

 

En 1921 à la demande des "gens du village", la Paroisse de l'Épiphanie se scinde pour former une autre municipalité, soit la Ville de l'Épiphanie. La Paroisse compte alors 800 habitants.

 

Une des industries qui a fait connaître L'Épiphanie est celle du cigare. La famille Bourdon, accompagnée d'un expert M. McGregor, s'installe et commence à produire des cigares à L'Épiphanie en 1895. Cette industrie est vite devenue prospère et engageait des "gens de la place". C'est ainsi que les Épiphaniens ont appris le métier de cigariste.

 

Il ne faudrait pas oublier, la Source Columbia qui fut aussi prospère et qui fournissait l'eau minérale à la compagnie Pure Spring, pour la fabrication de liqueur douce.

 

La municipalité de la Paroisse de L'Épiphanie se définit comme une municipalité à vocation agricole dont les sols de grande qualité couvrent la majeure partie de son territoire.


ARMOIRIES

Armoiries - Paroisse de L’ÉpiphanieLes armoiries de L'Épiphanie ont été préparées et exécutées par le R. P. Charles Lajeunesse, o.m.i., dont les parents sont nés dans la paroisse et ont demeuré ici après leur mariage.

 

Nous donnons à ces armoiries une explication dépouillée de tous les mots techniques.

 

Elles sont divisées en trois "compartiments": En haut, sur fond bleu, une étoile. La couleur bleue évoque le ciel. L'Étoile, c'est Dieu qui conduit les pionniers dans la région où ils s'établissent. Dieu qui préside aux activités diverses des paroissiens actuels.

 

Au centre, trois couronnes d'or sur fond blanc. Ces couronnes rappellent les trois Rois Mages, mais symbolisent aussi les trois autorités…les trois sociétés: Église, Municipalité, École, qui travaillent pour la gloire de Dieu, au bonheur des paroissiens.

 

Dans la partie du bas, la couleur rouge symbolise le courage, l'amour, le zèle, déployés par les deux principales catégories des habitants de L'Épiphanie:

  • Les industriels, représentés par la roue dentelée.
  • Les agriculteurs, représentés par la charrue d'argent (elle travaille sans cesse).

La charrue est sur roue, pour représenter la collaboration des industriels et des agriculteurs.

 

LA DEVISE - VIDIMUS STELLAM - NOUS AVONS VU L'ÉTOILE

Quand les mages arrivent à Jérusalem à la recherche de l'Enfant-Dieu, ils indiquent la raison de leur voyage: Ils ont vu l'Étoile. Quand, en 1853 des paroissiens de L'Assomption, Mascouche, St-Roch et St-Jacques se sont groupés dans une paroisse nouvelle, ils ont suivi l'Étoile. Ils ont trouvé Dieu, l'idéal, le progrès spirituel et temporel.